Kleptomanie : Définition, symptômes et traitement

La kleptomanie est une sorte de maladie se présentant comme une envie irrépressible de subtiliser des objets qui ne sont pas forcément valeureux ni nécessaires. Mais d’où vient donc ce besoin intense de prendre quelque chose qui n’est pas à soi ? Quelles sont les causes de ce genre de troubles et comment le traiter ? On vous dit tout à travers cet article.

Qu’est-ce que la kleptomanie ?

Le kleptomane est un voleur qui ne vole pas sans scrupule ni remords. L’envie de dérober chez lui est impulsive et incontrôlable. Le plus souvent, son besoin de voler se porte sur des objets sans véritable valeur, et ce sans aucune préparation. Ainsi, il agit de façon spontanée et vole l’objet non pas pour cet objet, mais plutôt pour le plaisir ou le soulagement que lui procure l’action du vol. Pour ce genre de trouble psychique, il est toujours préférable de consulter un expert psychologue comme vous pouvez voir sur psychologue-etterbeek.be.

Les symptômes de la kleptomanie

Le kleptomane n’est pas un voleur de la semaine. En effet, il vole sous une impulsion interne irrésistible. Aussi, le vol porte sur un objet qui n’a jamais une grande valeur ni importance pour lui. C’est la raison pour laquelle des personnes fortunées ou même connues du grand public soient condamnées pour des vols à répétition et pour un butin sans valeur conséquente. Le symptôme principal de la kleptomanie est donc la valeur de l’objet volé, mais aussi et surtout que cet objet n’est d’aucune utilité pour la personne.

Le diagnostic de la maladie

La kleptomanie est classée par les experts en troubles mentaux parmi les troubles disruptifs, du contrôle des impulsions et des conduites. Pour poser le diagnostic de la kleptomanie, les critères sont :

  • L’irrésistibilité de l’action de vol sur des objets sans grande valeur commerciale ni utilité personnelle
  • La sensation de tension avant de commettre le vol
  • Le plaisir, la gratification ou le soulagement que procure l’acte
  • Le vol n’est pas commis pour réaliser une vengeance, exprimer une colère, ni concerner aucune autre maladie psychique comme des idées délirantes ou hallucinations.

La prise en charge de la kleptomanie

Pour traiter la kleptomanie, la première étape à suivre est la prise de conscience et l’acceptation. Pourtant, le plus souvent les personnes qui en souffrent n’en parlent jamais et ne consultent pas un psy pour régler le problème. C’est uniquement lorsque la personne se fera prendre que la kleptomanie pourra être détectée et prise en charge. Même s’il n’y a aucun traitement spécifique, la thérapie comportementale et cognitive reste la meilleure approche pour traiter la kleptomanie.

Qui est concerné par la kleptomanie ?

Les personnes concernées par la kleptomanie sont généralement des femmes âgées entre 30 à 40 ans se trouvant dans une situation confortable, voire même aisée. Toutefois, la kleptomanie peut également atteindre les hommes. Si 25 % des personnes kleptomanes sont atteintes de boulimie et 60 % présentent des troubles psychologiques telles que l’addiction aux psychotropes ou la dépression. Aussi, il faut savoir que la kleptomanie est une forme de trouble du contrôle des impulsions qui survient le plus souvent au cours de l’adolescence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *