L’Arachnophobie: définition, causes et symptômes

L’arachnophobie est une peur irraisonnée et excessive des araignées. Elle fait partie de la grande famille des phobies liées à un animal. Quoiqu’elle puisse être considérée comme anodine, les arachnophobes ne peuvent pas contrôler cette peur. Mais, d’où vient l’arachnophobie ? Quelles sont les causes de cette phobie ? Quels sont les symptômes de l’arachnophobie ? Avant de répondre à ces questions, allons définir d’abord l’arachnophobie.

La définition de l’arachnophobie

Faisant partie de la famille des phobies, l’arachnophobie se définit comme un trouble psychologique manifesté par une peur incontrôlable des araignées. En fonction des individus, cette peur est plus ou moins grande. Elle se déclenche uniquement à côté d’une araignée, mais plusieurs arachnophobes sont aussi anxieux en voyant une image d’araignée. D’ailleurs, ils peuvent brusquement quitter une salle de cinéma, dans le cas où une araignée est postée sur l’écran.

En outre, les arachnophobes peuvent également être angoissés par anticipation et passent plusieurs minutes à contrôler l’existence d’une araignée sous les meubles. Il est important de souligner que cette peur des araignées se manifeste généralement tôt dans l’enfance. De plus, cette phobie touche, parfois, nombreux membres d’une famille.

Mais, quelles sont les causes de l’arachnophobie ? Réponses.

Les origines de l’arachnophobie

En général, l’arachnophobie est un trouble lié à un traumatisme pendant l’enfance, tel que la morsure douloureuse d’une araignée, mais ce n’est pas systématique. Actuellement, les origines de l’arachnophobie sont encore énigmatiques et font l’objet de plusieurs hypothèses. L’une des hypothèses les plus communes lie l’arachnophobie à un phénomène totalement culturel.

Durant le Moyen Âge, les hommes considéraient les araignées comme des transmetteurs de la peste noire, surtout en Occident. Cette peur est gravée dans la pensée de la société et serait aggravée par l’image négative donnée aux araignées dans les films et les livres, comme dans le « seigneur des anneaux ». D’ailleurs, cette hypothèse expliquerait la rareté de l’arachnophobie en Asie et Afrique. En effet, dans ces continents, l’araignée véhicule une image assez positive.

Pour vaincre cette peur des araignées, les arachnophobes peuvent demander l’aide du psychologue-woluwe-saint-lambert.be.

Les signes de l’arachnophobie

Le signe principal de l’arachnophobie concerne l’arrivée d’une grande angoisse en voyant une araignée ou son évocation. Cette angoisse se manifeste de plusieurs manières, comme des pleurs, des cris incontrôlables, un sentiment d’être paralysé, malaises, évanouissements, etc. D’autres symptômes peuvent également accompagner les signes antérieurement cités, comme les pratiques pour éviter les risques d’apercevoir une araignée. Ainsi, un arachnophobe décline souvent des invitations, comme un week-end à la campagne, un barbecue, sauf en hiver, car les araignées ne sont pas très actives durant cette saison.

Si tels sont les signes de l’arachnophobie, cette phobie peut-elle être soignée ? Certes, l’arachnophobie est difficile à vivre, mais heureusement, plusieurs solutions existent pour les vaincre. À cet effet, l’arachnophobe peut entamer une thérapie cognitive comportementale, ou TCC. Cette thérapie est très efficace et performante pour apaiser petit à petit sa peur. Hormis la thérapie cognitive comportementale, l’arachnophobe peut aussi opter pour l’hypnose afin de calmer sa phobie des araignées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *